Info COVID-19 : délais d'expédition habituels | Retours à 30 jours | Le n°1 en France
Hibiscus rosa-sinensis, Rose de Chine, Malvaceae, Fleur des belles dames, Fille des îles, Ketmie, Red Hibiscus
  • Hibiscus rosa-sinensis, Rose de Chine, Malvaceae, Fleur des belles dames, Fille des îles, Ketmie, Red Hibiscus
  • Hibiscus rosa-sinensis, Rose de Chine, Malvaceae, Fleur des belles dames, Fille des îles, Ketmie, Red Hibiscus
  • Hibiscus rosa-sinensis, Rose de Chine, Malvaceae, Fleur des belles dames, Fille des îles, Ketmie, Red Hibiscus
  • Hibiscus rosa-sinensis, Rose de Chine, Malvaceae, Fleur des belles dames, Fille des îles, Ketmie, Red Hibiscus
  • Hibiscus rosa-sinensis, Rose de Chine, Malvaceae, Fleur des belles dames, Fille des îles, Ketmie, Red Hibiscus
  • Hibiscus rosa-sinensis, Rose de Chine, Malvaceae, Fleur des belles dames, Fille des îles, Ketmie, Red Hibiscus
  • Hibiscus rosa-sinensis, Rose de Chine, Malvaceae, Fleur des belles dames, Fille des îles, Ketmie, Red Hibiscus
  • Hibiscus rosa-sinensis, Rose de Chine, Malvaceae, Fleur des belles dames, Fille des îles, Ketmie, Red Hibiscus
  • Hibiscus rosa-sinensis, Rose de Chine, Malvaceae, Fleur des belles dames, Fille des îles, Ketmie, Red Hibiscus
  • Hibiscus rosa-sinensis, Rose de Chine, Malvaceae, Fleur des belles dames, Fille des îles, Ketmie, Red Hibiscus
  • Hibiscus rosa-sinensis, Rose de Chine, Malvaceae, Fleur des belles dames, Fille des îles, Ketmie, Red Hibiscus

10 graines Hibiscus rosa-sinensis (Rose de Chine)

8,95 €  TTC
(Prix unitaire 8,95 €)
5 1
La boutique de Babyplante.fr
,
5/ 5
En stock
Récoltées en Guadeloupe
À la main
Sans produit phytosanitaire

Appelé "Rose de Chine" et originaire d'Asie du Sud-Est, et plus particulièrement de Chine du Sud, l'Hibiscus rosa-sinensis est un arbuste ramifié à port évasé, pouvant mesurer jusqu'à 2 m sous nos latitudes.

Connu de tous pour ses flamboyantes et spectaculaires fleurs variées et colorées, l'emblème de la Malaisie comme des îles Hawaii invite assurément au voyage comme à l'exotisme.

Plutôt plante de véranda (sauf si climat méditerranéen, possibilité de le cultiver en extérieur en faisant attention aux jours de gel), l'Hibiscus rosa-sinensis aime la lumière, le soleil et craint le vent comme le gel.

En sachet de 10 graines

Existe en 3 couleurs (blanc, rouge, rose)

Couleur

Remise sur la quantité

Quantité Prix unit. TTCPrix unit. HT
2 8,657,21
3 8,256,88
5 7,956,63
Accès Tarifs pro HTAccès Tarifs TTC
Quantité

Hibiscus rosa-sinensis (Rose de Chine)

Les Hibiscus appartiennent à la famille des Malvaceae (comptant 4 225 espèces réparties en 244 genres environ). C'est une famille de plantes dicotylédones cosmopolites (absente uniquement des régions très froides), d’arbrisseaux, d’arbustes et d’herbes annuelles ou vivaces, plus rarement d’arbres. En France, toutes les Malvaceae sont potentiellement comestibles, mais les plus consommées sont les lavatères et les mauves, qui ne sont pas très goûteuses, mais abondantes et disponibles toute l’année. L'Hibiscus, avec 300 espèces, est le genre le plus important et connu de cette famille. Il compte de nombreux hybrides et cultivars.

Une origine incertaine...

Originaire d’Asie du Sud-Est et particulièrement de Chine du Sud, le « bunga raya » (« hibiscus » en malais) est l’emblème de la Malaisie comme des îles Hawaï. Les premières variétés auraient été ramenées en Europe lors de la Mission de Pékin en 1677, où des jésuites auraient fait parvenir au roi Louis XIV différentes plantes recueillies dans la région. La légende est belle… Néanmoins, rien ne la confirme ! En effet, cette plante, grâce aux échanges commerciaux, est présente depuis des temps immémoriaux dans l’ensemble de la ceinture tropicale. Ses origines restent donc incertaines, d’autant plus que les Hibiscus sont connus depuis la Haute Antiquité, notamment en Egypte, où on les utilisait pour l’agrément, mais aussi à des fins médicinales et/ou alimentaires selon les variétés.

C'est un arbuste ou un petit arbre aux feuilles caduques, pouvant atteindre 5 m de haut dans son milieu naturel. L'espèce est domestiquée depuis longtemps et cultivée comme plante ornementale, notamment ses cultivars à fleurs doubles.

Le nom hibiscus vient du grec "hibiskos", signifiant "guimauve". Quant à l'épithète spécifique latine "rosa-sinensis", elle signifie évidemment "rose" pour "rosa" et "sinensis" en référence à la Chine.

L'espèce Hibiscus rosa-sinensis a été décrite et nommée par Carl von Linné, qu'on ne présente plus, en 1753. Elle aurait été introduite dans les jardins européens au XIXe siècle par Philip Franz von Siebold (1796 - 1866), un médecin et naturaliste bavarois grand collectionneur de plantes japonaises et auteur de Flora japonica (publiée en 30 volumes sur 35 ans avec son assistant le botaniste allemand Joseph Gerhard Zuccarini).

Classification botanique

Son nom scientifique précis est : Hibiscus rosa-sinensis (Linné, 1753)

Famille : Malvaceae

Genre : Hibiscus

Noms communs : Rose de Chine, Fleur des belles dames, Fille des îles, Ketmie, Red Hibiscus (anglais)

Origine : Asie du sud-est, Chine du Sud

 

Description botanique de Hibiscus rosa-sinensis

Origine

L'origine asiatique, et particulièrement chinoise, de la Rose de Chine est désormais lointaine. En effet, du fait de sa propagation par l'Homme, on la rencontre désormais dans toutes les régions du globe tropicales et subtropicales mais également celles avec un climat aux hivers doux.

Histoire et habitat naturel

Cette plante pousse dans des fourrés, près des ruisseaux, au soleil ou à mi-ombre. Sa tolérance au gel ne dépasse pas les -2°C (jusqu’à -8°C pour la souche). Elle s’adapte à tous les sols, mais préfère néanmoins un sol riche et humide, même si elle tolère une légère sécheresse.

Description, feuillage et floraison

La Rose de Chine est un arbuste de 1,5 m à 2 m de hauteur en moyenne pour 0,6 à 1 m de large ; mais peut atteindre 4 à 7 m dans son milieu naturel. Il forme un buisson compact et dense, même en pot ou en bac que l’on peut facilement conduire sur tige.

Les feuilles alternes sont persistantes ou semi-persistantes selon la région, ovales, larges, lancéolées, brillantes, avec le bord denté et d’un beau vert sombre, mesurant entre 7 et 15 cm.

La Rose de Chine est particulièrement florifère, même jeune. Ses fleurs nectarifères (qui présentent des glandes à nectar, liquide qui attire et dont se nourrissent certains insectes pollinisateurs), rouge-rosé brillant pour l’espèce type, sont en position terminale au bout d’un long pédoncule portant un calicule à 6 petites bractées. Éphémères, elles ne durent qu’un à deux jours … mais quel spectacle ! Grandes (de 5 à 18 cm), aux couleurs chaudes et variées (rouge vif, jaune, blanc, rose, pourpre, orangé, bicolore, …), elles présentent une forme en entonnoir et s’ouvrent en trompette. Les pétales, froissés comme du papier crépon, dévoilent un bouquet d’étamines et de stigmates saillants. Leur spectacle flamboyant dure de mai à octobre. Il existe des variétés à fleurs simples et d’autres à fleurs doubles.

Les fruits sont des capsules déhiscentes (organes clos qui s’ouvrent d’eux-mêmes) contenant de nombreuses graines pubescentes.

Où placer votre Hibiscus rosa-sinensis ?

Ne cherchez pas si votre Rose de Chine est d'intérieur ou d'extérieur : tous les hibiscus sont polyvalents ! L'important, c'est que le climat hivernal soit doux, mais aussi il convient de le protéger des pluies automnales s'il est en extérieur. Car, pour bien fleurir, l'arbuste a besoin d'une température modérée en hiver, autour des 12°C (dans l'idéal), et d'une grande luminosité. Si le climat n'est pas de type méditerranéen et que vous hivernez votre plante, pensez à l'habituer progressivement lorsque vous allez la remettre à l'air libre. Placez-la d'abord à l'ombre durant quelques jours, puis au soleil direct uniquement le matin, et ce, pendant au moins dix jours.

Pour un jardin exotique aux accents malaisiens et/ou hawaïens, l'Hibiscus rosa-sinensis se marie particulièrement avec le Brugmansia.

Parasites et maladies

L'Hibiscus rosa-sinensis peut être attaqué par les acariens, les pucerons et les cochenilles. Evidemment, il peut également subir des dommages dus à une mauvaise culture. Par exemple, si la plante produit beaucoup de feuillage mais ne produit pas de fleurs, c'est que la fertilisation doit être suspendue durant quelques mois. Et si les feuilles jaunissent ou se fanent, elle doit être placée à l'écart des courants d'air.

 

Les conseils du jardinier

Quelle période choisir pour planter et quel substrat utiliser ?

Il est conseillé de planter Hibiscus rosa-sinensis, dans l’idéal, au printemps, hors période de gel, bien évidemment.

Il est préférable d'offrir à votre plante un sol riche et humifère ; elle se complaît sur un substrat drainant. Pour une plantation en pot, choisissez-le grand (40 cm) et tapissez-le de billes d’argile ou d’un lit de graviers au fond, afin que l’écoulement se fasse rapidement après arrosage. Remplissez-le d’une première moitié de terreau de sable et d’une autre moitié de compost. Placez-y votre plante après avoir gratté la motte. Tassez, puis arrosez bien.

Pour une plantation en pleine terre, travaillez le sol sur une hauteur bêche sans le retourner. Amendez-le de compost bien mature, de terreau de plantation et de sable pour le pouvoir drainant. Grattez la motte de votre Rose de Chine afin de libérer ses racines, puis placez-le (idem si ce sont des plants). Rebouchez avec le mélange et arrosez. Un épais paillage minéral est conseillé afin de protéger le collet de la plante du froid hivernal comme de la chaleur l'été (le paillage permet au sol de rester relativement frais). Protégez également les parties aériennes avec un voile d'hivernage.

Y a-t-il une période idéale pour réussir son rempotage ?

Le rempotage doit se faire avant la période de la reprise végétative, c’est-à-dire au printemps. Il est conseillé d’effectuer cette opération durant les mois de mars et avril, voire jusqu’en mai, et quand il n’y a pas le choix (achat, maladie…), jusqu’en été, mais toujours hors période de gel et de canicule.

Dans tous les cas, il ne faut pas rempoter juste avant ni pendant la période de repos hivernale puisque la plante n’aurait pas le temps de se remettre de la manipulation et ne pourrait affronter l’hiver dans de bonnes conditions.

Où installer l'Hibiscus rosa-sinensis ?

Le climat méditerranéen (Côte d'Azur) est suffisamment doux pour cultiver la Rose de Chine en pleine terre. Privilégiez un emplacement mi-ombre mais suffisamment ensoleillé, et abrité du vent (la résistance aux embruns de bord de mer est relative). Votre plante se plaira particulièrement au pied d’un mur, qui lui restituera la nuit un peu de douceur accumulée en journée. En cas de coup de froid annoncé, paillez copieusement le pied et couvrez-la d’un voile d’hivernage.

À l’intérieur, Hibiscus rosa-sinensis a besoin d’une lumière vive mais sans soleil direct (particulièrement en été), à l’abri des courants d’air et des sources de chaleur. Ainsi, une fenêtre exposée au nord lui conviendra très bien. La température d’un logement de 18 à 20°C est idéale, tout en sachant qu’à 10°C, l’Hibiscus perd ses feuilles. Dans ce cas, laissez la terre pratiquement sèche car la plante se met au repos jusqu’au printemps, où elle repartira. Dès que tout risque de gel est exclu, vous pouvez le placer à l’extérieur, en l’acclimatant progressivement au plein soleil. Choisissez un emplacement non venté, car les courants d’air font chuter les boutons floraux. A l’inverse, dès l’automne et avant que la température ne descende sous 10°C, rentrez-le dans un emplacement abrité et lumineux. Pour bien fleurir l’arbuste a besoin d'une température plus modérée en hiver, autour de 12 à 13°C.

Astuce

Évitez les intérieurs trop chauffés qui la font décliner rapidement !

 

Quand arroser l'Hibiscus rosa-sinensis ?

Une culture en extérieur aisée

En extérieur, la pluie devrait assurer l'arrosage. Attention toutefois à protéger votre plante lors des forts épisodes de pluie car les racines ne doivent pas être noyées en permanence. Si elles ont besoin de l'eau pour absorber les éléments nutritifs contenus dans le substrat de culture, elles ont aussi besoin de respirer. En été, cependant, il vous faudra au moins 2 arrosages par semaine les premières années. Pensez à étaler un épais paillis, qui limitera le dessèchement.

Un entretien tout aussi aisé pour une culture en pot

Les plantes empotées ont besoin de plus d'eau que celles du jardin. Néanmoins, il est important d'assurer un bon drainage dans le conteneur, comme de n'arroser que lorsque le terreau est presque sec (évitez tout de même de le laisser se dessécher complètement). Car s’il a besoin de chaleur pour fleurir et s’épanouir, cet arbuste exotique apprécie de garder ses racines au frais. Dès lors, gardez le terreau humide durant toute la période de croissance, du printemps à l’automne, sans le saturer au risque de faire pourrir les racines (autrement dit : pas d’eau stagnante pour autant). Videz la soucoupe une demi-heure après arrosage (2 à 3 arrosages par semaine sont nécessaires durant cette période). En hiver, espacez les arrosages en laissant sécher le terreau sur 2 à 3 cm (de façon générale, un apport par mois suffit). En cas d’ambiance trop sèche, les boutons chutent prématurément. Il vous suffit alors d’augmenter l’humidité en vaporisant quotidiennement de l’eau sur la plante. A contrario, si les feuilles flétrissent, c’est que votre plante a sans doute trop d’eau !

 

Comment bien entretenir votre Hibiscus rosa-sinensis ?

Un apport d'engrais est recommandé

En pot comme en terre, un apport d’engrais régulier est indispensable pour obtenir une belle plante fleurie. En pot, fertilisez tous les 15 jours, d’avril à fin août, avec un engrais liquide spécial plantes fleuries d’appartement. En pleine terre, apportez un engrais pour arbustes fleuris ou plantes méditerranéennes au début du printemps et en fin d'été pour favoriser la croissance et la floraison. Paillez avec un paillis organique (paillettes de lin, coques de sarrasin) qui en se décomposant va enrichir le sol.

Quelle est la meilleure eau à utiliser ?

Si vous ne pouvez pas récupérer l’eau de pluie, celle du robinet fera l’affaire, sauf si celle-ci est trop calcaire ; les cactus n’apprécient pas. Coupez-la éventuellement avec de l’eau de source ou déminéralisée, si le nombre de plantes le permet. Si l’eau est trop chlorée, il vous suffira de remplir votre arrosoir la veille pour laisser le chlore s’évaporer. Utilisez de l’eau tempérée.

Ne négligez pas la taille de votre Rose de Chine !

Comme pour toutes les ornementales, si vous la laissez faire, elle est susceptible d'envahir votre jardin et/ou votre haie car elle pousse rapidement et de façon incontrôlée. Si elle est empotée, la taille est également bénéfique car elle vous assure une belle floraison. La période de taille se situe à la fin ou juste après la floraison. Vous pouvez couper les parties mortes ou abîmées de la plante, ainsi que les feuilles fanées, afin qu'elle conserve son allant. Et pour contrôler sa taille, vous pouvez couper jusqu'à un tiers de sa hauteur comme de sa circonférence.

 

Semis et boutures de Hibiscus rosa-sinensis

Conseils pour réussir vos semis

Effectuez vos semis juste après le dernier gel, dans des terrines peu profondes et avec des graines fraîches préalablement refroidies. Pour ce faire, vous avez deux solutions : soit les planter dans des pots et les laisser dehors pour l'hiver (recommandé uniquement si la température descend sous les 0°C) ; soit les semer dans des pots, ensuite placés dans des sacs en plastique transparents et mis au réfrigérateur (et jamais au congélateur). Ces graines mettront un peu plus de temps à germer, mais avant l'été, la plupart devraient néanmoins avoir germé. Déposez ensuite vos graines sur une feuille de papier absorbant type essuie-tout en les espaçant régulièrement. Puis, remplissez un pot ou une terrine à semis d'un terreau pour semis (particulièrement fin) ou d'un mélange à parts égales de terreau de jardin et de sable très fin. Posez délicatement la feuille de papier sur le mélange terreux et recouvrez d'une couche très fine de terreau avant d'arroser avec un pulvérisateur à main. Couvrez le pot avec du film plastique alimentaire, ou recouvrez la caissette avec son couvercle. Conservez dans une pièce chauffée à au moins 20°C, claire, sans soleil direct, idéalement dans une serre. Brumisez régulièrement jusqu'à l'apparition des premières feuilles (la levée est inégale). Au fur et à mesure qu'elles lèvent, on peut les prélever délicatement (à l'aide d'une pincette par exemple), afin de les rempoter dans des godets individuels et les exposer à la lumière (fenêtre, lampe même ordinaire ou à économie d'énergie), la chaleur n'est alors plus aussi importante. La première année, surveillez particulièrement les jeunes sujets, en les abritant un peu du vent et rentrez les pots l'hiver.

Il est intéressant de mettre un peu de cuivre sur le substrat. De cette manière, les infections fongiques sont évitées.

Conseils pour réussir un bouturage

Hibiscus rosa-sinensis se multiplie par semis, mais également par bouturage de tige semi-ligneuse en été, à l'étouffée.

Pour le bouturage (facile à réaliser), prélevez entre juillet et septembre (la chaleur estivale aidera votre bouture à former ses racines) une tige avec des racines adventices. Repérez alors sur votre Rose de Chine les tiges ayant poussé dans l'année, les jeunes tiges faisant de meilleures boutures. Ces dernières doivent être garnies uniquement de feuilles (et non de fleurs) afin que la bouture se concentre sur la création des racines (et non sur la floraison). À l’aide d’un sécateur préalablement nettoyé et désinfecté, coupez l'extrémité d’une branche de votre plante juste au-dessus d'un nœud. Prélevez des sections de tiges de 7 à 10 cm de longueur et enlevez tout bouton floral (ou fleur) mais aussi les feuilles à l’extrémité inférieure de la bouture, et ce, afin de dégager environ 3 à 4 cm de tige nue. Ensuite, pincez l’extrémité supérieure. Ce pinçage a pour effet de ralentir la croissance verte de la bouture pour qu’elle investisse plutôt son énergie (et ses hormones !) dans la production de nouvelles racines. Appliquez alors une hormone d’enracinement sur l’extrémité coupée (hormone de bouturage à faire soi-même avec une recette maison pour réaliser votre hormone de bouturage). À cette fin, vous pouvez en verser dans un plat et y plonger la tige, ou encore, en badigeonner la tige avec un coton-tige. Insérez alors la bouture dans un pot de terreau humide, en vous assurant qu’au moins deux nœuds soient couverts de terreau, puis couvrez-la d’un dôme ou d’un sac de plastique transparent pour maintenir une forte humidité. C’est ce qu’on appelle une culture à l’étouffée. Placez l’ensemble dans un endroit assez chaud (24 à 27°C), sous un éclairage moyen (sous une lampe de culture, par exemple) et sans soleil direct. Lorsque de nouvelles feuilles apparaissent (ce qui peut prendre entre deux semaines et deux mois), la bouture est enracinée et vous pouvez commencer à l’acclimater aux conditions d’intérieur normales en ouvrant le sac/dôme peu à peu sur 4 ou 5 jours. Votre hibiscus peut fleurir en quelques mois. Il sera alors nécessaire de l’empoter dans des pots de plus en plus gros à mesure qu’il grandira ou, dans les régions chaudes, de l’acclimater petit à petit aux conditions de plein air avant de le planter au jardin.

Le marcottage est également envisageable mais uniquement sur les sujets de grande taille.

 

Principaux cultivars de Hibiscus rosa-sinensis

Le genre Hibiscus comprend 300 espèces et plus de 30 000 variétés, mais les deux espèces les plus connues sont l’Hibiscus rosa-sinensis et l’Hibiscus Syriacus (le fameux Althéa).

La Rose de Chine comporte, évidemment, de nombreux hybrides, dont :

  • l’Hibiscus rosa-sinensis 'Paramaribo', aux fleurs pourpres ;
  • L’Hibiscus rosa-sinensis 'Beach Ball', aux fleurs panachées doubles ;
  • L’Hibiscus rosa-sinensis 'Norman Lee', aux fleurs jaunes au cœur rose ;
  • L’Hibiscus rosa-sinensis 'Dorothy Olive', aux superbes fleurs oranges et jaunes doubles ;
  • L’Hibiscus rosa-sinensis 'Antilles saumon', à l’étamine très longue.

 

Toutes les vertus et les utilisations possibles de l'Hibiscus...

Les colliers de fleurs distribués aux touristes arrivant sur les îles Hawaii sont des fleurs d'Hibiscus. Outre leur aspect décoratif, certaines fleurs peuvent être consommées crues, cuites ou comme pickles. L'Hibiscus aurait des vertus médicinales : en cataplasmes, pour soulager divers problèmes cutanés ; pour la digestion ; en anti-inflammatoire et antioxydant ; contre le diabète, … Ses racines traitent la toux, ses fleurs soignent certaines infections intestinales et ses feuilles sont laxatives ! Ces dernières auraient également des propriétés aphrodisiaques. En Chine, on utilise sa sève pour colorer les vêtements et en Égypte, les pétales séchées sont toujours utilisées pour faire une tisane riche en vitamine C. Plus étonnant, ses pétales broyés peuvent donner un jus noir, d’où le nom de Shoeblackplant (anglais) donné parfois à cette plante, qui peut servir de cirage. L’Hibiscus est largement utilisé dans les rituels d’offrande et en Inde, on l’attache au linceul des morts.