Info COVID-19 : délais d'expédition habituels | Retours à 30 jours | Le n°1 en France

10 graines Sumac des corroyeurs (Rhus coriaria "Somacco Siciliano")

2,65 €
(Prix unitaire 2,65 €)
TTC Disponible

Le Sumac des corroyeurs (Rhus coriaria) est un arbuste principalement méditerranéen pouvant atteindre 3 à 4 mètres de haut.

Le sumac est connu depuis l'Antiquité pour ses vertus thérapeutiques et nutritives.

Ses fruits sont utilisés comme épice, réduits en poudre rouge foncé, ils ont un goût acide et astringent.

Il sert également à la médecine traditionnelle pour le traitement des diarrhées, des désordres urinaires, des hémorroïdes et des maux de gorge.

Un sachet de 10 graines

Remise sur la quantité

Quantité Prix unitaire
2 2,55 €
3 2,45 €
5 2,25 €
Quantité

Sumac des corroyeurs (Rhus coriaria)

Le Rhus coriaria (Sumac des corroyeurs) est une espèce végétale appartenant à la famille des Anacardiacées, originaire du pourtour méditerranéen où on le rencontre essentiellement dans les garrigues sèches, calcaires et caillouteuses.

La famille des Anacardiacées est bien connue pour ses plantes aromatiques (le poivre rose), ses fruits (la mangue) ou ses noix (la pistache, la noix de cajou).

L'origine de son nom vient des corroyeurs, ces artisans qui tannaient et assouplissaient le cuir (tanin tiré de ses feuilles). On extrayait également des pigments noirs ou jaunes de son écorce, bruns de ses racines et rouges de ses fruits.

Son nom scientifique précis est : Rhus coriaria Linn, 1753

Nom(s) commun(s) : Sumac des corroyeurs, Vinaigrier, Corroyère, Sumac des voyageurs, ... ou encore Fauvi (en provençal).

Noms anglais : Sumac, Sumach, Sicilian sumac, elm-leaved sumach.

Famille : Anacardiaceae

Genre : Rhus

Espèce : Coriaria

Origine : Pourtour méditerranéen - Europe du Sud (Italie et Sicile), pays du Proche et du Moyen-Orient, régions au nord et au sud-est de la Turquie ainsi qu'au Liban.

 

Description botanique du Sumac des corroyeurs

Voisins des pistachiers, le genre Rhus compte 150 espèces environ.

Le Sumac des corroyeurs - Rhus coriaria (corroyère) - est un arbre de 1 à 3/4 mètres de haut, aux épais rameaux bruns, laissant écouler un suc laiteux à la cassure. C'est une plante hermaphrodite qui fleurit entre mai et août.

Ses fleurs blanc jaunâtre sont nombreuses, groupées en panicules dressées et serrées.

Ses fruits, réunis en grappes denses et dressées, sont des petites drupes de couleur brun pourpre recouvertes d'un duvet, de la taille d'une lentille, de couleur rouge en automne et contenant une graine lenticulaire, lisse, de couleur marron.

Les feuilles du sumac des corroyeurs sont imparipennées à 7 à 15 folioles dentées, vertes avec le dessous virant au gris et couvertes d'un léger duvet. Leur rachis est velu et de couleur rose vif, il est élargit en aile étroite, au moins vers le haut de la feuille. En automne, les feuilles prennent des couleurs allant du rose au jaune.

Ces feuilles sont toxiques pour les petits herbivores (mouton, chèvre) qui en seraient trop gourmands.

 

Culture et entretien de Rhus coriaria

Le sumac se plaît sur tout type de substrat, cependant il apprécie une terre ordinaire assez riche et bien drainée. Si votre terre est lourde et argileuse, vous pouvez y mettre un peu de compost ou de sable au fond du trou de plantation.

Une bonne humidité est appréciée sans excès mais une fois bien installé, il résiste très bien à la sécheresse. Il est indifférent au pH du sol.

Le sumac supporte bien le froid.

Bien qu’à l’aise à mi-ombre, c’est en plein soleil qu’il vous gratifiera des plus beaux coloris de feuillage en automne. Évitez de le planter en plein vent pour ne pas qu'il perde prématurément ses feuilles en automne.

Le Sumac ne demande que peu voire pas d’entretien. La première année qui suit sa plantation, vous pouvez songer à lui apporter un peu d’eau s’il fait particulièrement sec. Par la suite, laissez donc votre arbuste se débrouiller tout seul.

Il ne nécessite pas une taille régulière, mais peut être taillé à tout moment de l’année si on souhaite limiter sa croissance, ou lui donner une forme particulière. Les fruits peuvent être récoltés en hiver.

 

Conseils du jardinier

Le semis est possible. En récupérant des graines de fruits fécondés, ce qui implique qu’il faut être certain qu’un Sumac mâle se balade autour de votre Sumac femelle (car c’est elle qui porte les fruits…).

Trempez-les dans de l’eau durant trois jours pour ramollir la coque puis semez sous châssis à une température de 20-25°C.

Peu difficiles, les rhus se plaisent sur pratiquement toute sorte de substrat. D’un sol sec et rocailleux jusqu’à des substrats humides et limoneux, tout leur convient pour pousser.

Pour évitez qu’il ne drageonne, vous pouvez placer une barrière anti-rhizome autour de votre arbuste.

 

Parasites et maladies

Très peu sensibles aux maladies, les sumacs peuvent toutefois présenter quelques symptômes de la maladie du corail : des pustules oranges puis rouges apparaissent sur certaines branches lorsque l’arbuste est affaibli (taille trop sévère, sécheresse la première année, …). Coupez les rameaux incriminés et brûlez-les puis  appliquez un fongicide de type bouillie bordelaise. Pas d’inquiétude cependant, la maladie du corail est assez rare sur les sumacs.

 

Histoire de l'utilisation du Sumac en phytothérapie

Le sumac des corroyeurs (Rhus coriaria) est connu depuis l'Antiquité : les Romains et les Grecs l'employaient pour remplacer le citron et le vinaigre, et pour sa faculté à faciliter la digestion ainsi que ses propriétés fébrifuges.

En médecine traditionnelle, le sumac était connu pour réduire le cholestérol, soigner les maux de gorge et comme antibactérien. Les baies séchées et réduites en poudre servaient de dentifrice ou, en infusion, participaient à stopper les conjonctivites. Les fruits concassés s'utilisaient pour traiter la diarrhée ou soignaient les affections hépatiques et les troubles urinaires en décoction.

Il est encore aujourd'hui beaucoup utilisé dans la cuisine du Moyen-Orient et pour soulager les troubles gastriques.

Les fruits sont utilisés comme épice, réduits en poudre rouge foncé, au goût acide et astringent. En Iran (par exemple), le sumac en poudre est souvent proposé sur la table avec les brochettes de viande hachée et le riz afin que chacun en saupoudre sur son assiette à sa convenance. Le sumac en poudre entre parfois (au Liban surtout) dans la composition du zaatar, un mélange d'herbes et d'épices. En infusion ou en remplacement des câpres et du piment rouge.

Fiche technique

Famille
Anacardiaceae.
Nom scientifique
Rhus coriaria.
Origine
Europe méridionale, Asie occidentale, Proche-Orient en basse altitude souvent le long des côtes rocheuses.
Exposition
Ensoleillée.
Développement
Croissance moyenne.
Type de sol
Indifférent, surtout bien drainé, et s'adapte très bien au calcaire.
Température
Germination autour de 20-25°C. Supporte bien le froid une fois adulte.
Arrosage
Arrosages réguliers au moment de la plantation, puis inexistant ensuite..
Tige /Fleurs
Feuilles caduc, vert moyen. Fleurs jaunâtres.
Port
Ramifié, érigé.
Utilisation
Très utilisé dans la cuisine orientale, notamment pour sa saveur citronnée et ses propriétés digestives. Médecine traditionnelle : traitement des diarrhées, des désordres urinaires, des hémorroïdes et des maux de gorge.
Parasites
Peut se faire infecter le pied par des champignons, plus précisément par des armillairesqui se plaisent bien sur l’écorce et les font périr ainsi à petit feu.
Taille
1 à 3/4 mètres.
Autres...
Quel est le goût du sumac ? Au nez, c'est une épice parfumée et fruitée. En bouche, le goût du sumac est subtil, acide, aigre et vinaigré.