Info COVID-19 : délais d'expédition habituels | Retours à 30 jours | Le n°1 en France

10 graines Pereskia aculeata (Groseillier des Barbades)

14,90 €  TTC
(Prix unitaire 14,90 €)
5 1
La boutique de Babyplante.fr
,
5/ 5
En stock
Récoltées en Guadeloupe
À la main
Sans produit phytosanitaire

Originaire d'Amérique du Sud, Pereskia aculeata, autrement appelé groseillier des Barbades, est un impressionnant arbuste grimpant (jusqu'à 10 m) aux faux airs de Bougainvillée.

Il donne de superbes fleurs, le plus souvent blanchâtres, groupées, voyantes et odorantes ; ainsi que des grappes de baies jaunes à orange comestibles semblables à des groseilles, d'où son nom.

Il possède des qualités nutritionnelles indéniables : ses feuilles constituent une source de protéines, et de nombreuses vitamines et minéraux. Ses fruits, sont comestibles et peuvent être préparés en conserve ou en confiture.

Pereskia aculeata est de culture aisée et apprécie les ambiances tropicales.

En sachet de 10 graines

Remise sur la quantité

Quantité Prix unit. TTCPrix unit. HT
2 14,2011,83
3 13,9011,58
5 13,5011,25
Accès Tarifs pro HTAccès Tarifs TTC
Quantité

Pereskia aculeata (Groseillier des Barbades)

Les Pereskia appartiennent à la famille des Cactaceae, mais en sont les plus archaïques représentants. En réalité, seules la fleur et les aréoles de ces arbustes à tiges et feuilles plates peu succulentes restent le signe d'une lointaine appartenance à la famille des Cactaceae (une grande famille de 150 genres pour 1 500 espèces différentes). Ce genre se distingue des genres Pereskiopsis et Quiabentia uniquement par l'absence de glochides. Le genre Pereskia comporte 11 espèces d’arbres et arbustes à tiges et feuilles plates, la plus connue étant Pereskia aculeata.

En savoir plus sur le genre Pereskia

Fermer

Mieux connaître le genre Pereskia

En été, les Pereskia ont un fort penchant pour la chaleur et l'humidité. Les variétés les plus répandues en culture, comme Pereskia aculeata et Pereskia grandifolia, originaires de régions chaudes, ne requièrent pas beaucoup de soins. Les espèces tropicales, telles Pereskia portulacifolia et Pereskia lychnidiflora, ne peuvent être hivernées sous les 18 °C. En dépit de leur nom, les espèces andines redoutent le froid car elles habitent des vallées situées entre 500 et 2 000 mètres d'altitude, où les températures demeurent douces. Il est préférable d'éviter de descendre en dessous de 10°C pour ces espèces.

Les Pereskia sont souvent sous-cultivés en raison de leur taille. En effet, lorsqu'ils sont plantés en pleine terre, ils peuvent croître rapidement jusqu'à atteindre 10 mètres de hauteur! Cependant, lorsqu'ils sont maintenus en pot sous forme de boutures de branches capables de fleurir, leur croissance peut être limitée à seulement 10 centimètres par an...

Les Pereskia couvrent un territoire étendu, allant de l'Amérique du Sud à l'Amérique centrale, en passant par les Caraïbes et jusqu'aux USA (Floride). L'espèce est également largement cultivée dans le monde, mais constitue parfois un envahisseur agressif. En Afrique du Sud, par exemple, elle cause d'importants dégâts aux zones forestières en étouffant les arbres indigènes. En effet, cet arbuste a tendance à former de grande touffes impénétrables et les épines sur les tiges rendent difficile le contrôle des infestations. Dès lors, il est considéré dans ce pays comme une espèce "non grata" et, de ce fait, elle a été éradiquée. Les Barbades, au contraire, lui ont rendu un hommage philatélique en 1993, avec un timbre représentant Pereskia aculeata (honneur logique et mérité pour une plante appelée "groseillier des Barbades" !)

Le nom de Pereskia a été donné en l’honneur de l’astronome français Nicolas Claude Fabri de Peiresc. Quant à "aculeata", cela vient du latin "aculeus", soit "aiguillon".

Un peu d'histoire autour du découvreur de Pereskia aculeata

C'est le nom de Miller qui figure comme auteur initial et pourtant, c'est Charles Plumier (1646 - 1704) qui est le vrai créateur de ce genre. Ce botaniste et religieux français, qui appartenait à l'ordre de des Minimes, a étudié les sciences en Italie, herborisé en Provence avant d'être envoyé en 1689 aux Caraïbes (Martinique et Haïti) par Michel Begon, le gouverneur de la partie française de Saint-Domingue, à qui il dédiera le genre Begonia. À son retour, en 1690, il reçoit le titre de Botaniste du Roi. Plus tard, il retourne plusieurs fois aux Antilles et crée le genre Pereskia, mais aussi Fuchsia, dans son Nova Plantarum Americanarum Genera (1703). Le genre Plumeria lui est dédié.

Philip Miller (1691 - 1771), surnommé par Linné himself le "prince des jardiniers", a été directeur du jardin botanique de Chelsea de 1722 à 1770. Sous sa direction, ce jardin devient l’un des plus importants d’Europe. Dans The Gardener’s Dictionary, tel un véritable botaniste, il étudie et décrit les plantes non pas à partir de livres mais en se basant sur des plantes cultivées dans le jardin ou séchées. Ainsi, pour la famille des Cactaceae, il reconnaît et décrit quatre genres : Cereus, Opuntia, Cactus et Pereskia, avant de se ranger à la position de Linné en ne retenant plus que le seul genre Cactus.

Classification botanique

Son nom scientifique précis est : Pereskia aculeata Miller, 1768

Famille : Cactaceae

Genre : Pereskia

Noms communs : Groseillier des Barbades, Ronce d'Amérique, Figue des Barbades, Barbados Gooseberry (anglais), Blade apple (anglais), Leafy cactus (anglais), Surinam goosberry (anglais), White bougainvillea (anglais), Ramo de Novia (espagnol), Jasmin de Uvas (espagnol), Grosellero (espagnol), Gwozey peyi (créole), Gwozey barbad (créole), …

Synonyme : Cactus pereskia Linnaeus, 1753

Origine : Amérique du Sud et Caraïbes

 

Description botanique de Pereskia aculeata

Origine et habitat naturel

Pereskia aculeata est répandu dans quasiment toute l'Amérique latine, centrale et le Sud des USA, de la Floride au Paraguay, mais il serait très probablement originaire des Caraïbes et/ou de pays côtiers avoisinants.

Pereskia aculeata se trouve à environ 1 200 m d'altitude, dans des forêts humides à subhumides sur des inselbergs (colline ou petit massif isolé qui domine significativement une plaine ou un plateau) de gneiss ou de granit mais également de calcaire. Au Brésil, les singes hurleurs capucins et bruns se nourrissent de ses fruits. L'espèce est commune et relativement abondante. Les plantes peuvent repousser à partir de feuilles ou de morceaux de tige et, en Amérique tropicale, elles grimpent sur les murs, les rochers et les arbres pour, au moment de la floraison, se couvrir de fleurs voyantes et parfumées, suivies de belles grappes de baies de couleur jaune à orange.

Description, feuillage et floraison

Pereskia aculeata est un arbuste grimpant ou une liane de 3 à 10 m de haut (au tronc de 2 à 3 cm de diamètre), dressé et s'appuyant sur la végétation alentour puis retombant, aux branches souvent longues et grimpantes. Son écorce est verte, puis marron, et se craquèle.

Comme les autres membres du genre Pereskia, ces plantes sont des cactus inhabituels avec des tiges épineuses non succulentes et de grandes feuilles, presque rondes, pouvant être pourpres, mesurant de 4 à 11 cm de long pour 1,5 à 4 cm de large.

Les aréoles les plus récentes portent 1 à 3 aiguillons recourbés en crochet plus ou moins fins ou aplatis ; les plus anciennes jusqu'à 25 aiguillons droits.

La floraison est diurne en automne (pour les Caraïbes, la floraison intervient en juin puis octobre-novembre, et les fruits sont matures en mars et octobre). Les fleurs sont odorantes, parfois trop, blanchâtres à rose très pâle, de taille moyenne (2,5 à 5cm de diamètre), groupées en inflorescences de 70 et plus.

Les fruits comestibles sont de petites baies arrondies, de couleur blanc translucide à jaune clair, orange ou rouge, de 1,5 à 2 cm de diamètre. Ils ressemblent aux groseilles (en apparence).

Parasites, maladies et entretien

La plante est sujette aux cochenilles farineuses, ainsi qu'aux pucerons, surtout durant la période de floraison. Taillez après chaque floraison (si vous voulez plus de fleurs) et taillez après la fructification (si vous voulez des fruits).

Des propriétés nutritionnelles et médicinales intéressantes

Pereskia aculeata est une source de protéines, vitamines et minéraux non négligeable. En effet, ses feuilles contiennent jusqu'à 25 % de protéines, dont 85 % assimilables, mais aussi des vitamines (A, B et C), du calcium, du fer, de la lysine, du magnésium et du phosphore ! On les mange cuites ou crues. Ses fruits sont également comestibles et préparés en conserve ou en confiture. En Israël, on considère que ses fleurs ont un intérêt important pour l'apiculture. Enfin, d'un point de vue médicinal, Pereskia aculeata aurait des propriétés anti-inflammatoires et pourrait également servir à soigner les brûlures.

 

Les conseils du jardinier

Quelle période choisir pour planter et quel substrat utiliser ?

Il est conseillé de planter Pereskia aculeata, dans l’idéal, au printemps, avant la reprise végétative.

Pereskia aculeata aime pousser dans des sols bien drainés, de préférence des sols organiques riches et neutres, mais elle peut tolérer les sols acides. Utilisez plutôt un substrat à cactées, ou fabriquez vous-même votre substrat drainant selon la règle des trois tiers : 1/3 de terreau de feuilles, 1/3 de sable grossier ou de pouzzolane et 1/3 de terre de jardin, voire un peu de tourbe.

Y a-t-il une période idéale pour réussir son rempotage ?

Le rempotage doit se faire avant la période de la reprise végétative, c’est-à-dire au printemps. Il est conseillé d’effectuer cette opération durant les mois de mars et avril, voire jusqu’en mai, et quand il n’y a pas le choix (achat, maladie…), jusqu’en été. Lors de cette opération, il faut par contre veiller à ne pas endommager les racines. Et après le rempotage, il est indispensable d'attendre quelques jours avant de procéder à un arrosage, pour laisser le temps aux racines de s'adapter à leur nouvel environnement.

Dans tous les cas, il ne faut pas rempoter juste avant ni pendant la période de repos hivernale puisque la plante n’aurait pas le temps de se remettre de la manipulation et ne pourrait affronter l’hiver dans de bonnes conditions.

Où installer Pereskia aculeata ?

Comme il est question d'une plante originaire des régions tropicales et sub-tropicales, cette dernière aime évidemment les atmosphères chaudes, humides (l'été uniquement) et le plein soleil ou mi-ombre. C'est une plante vigoureuse, de croissance rapide et tolérante, souvent utilisée pour les bordures et les haies.

En climat doux, de type zone de l'oranger, plantez-la en pleine terre dans le coin le mieux drainé du jardin dans des lits surélevés ou des terrasses à l'abri des pluies d'hiver et des températures estivales caniculaires. Assurez-vous d'avoir un minimum de place car, en effet, elle prend des proportions importantes, nécessitant une taille vigoureuse et un palissage rigoureux. Raison pour laquelle on l'utilise d'ailleurs souvent en bordure, en grimpante, en panier ou en forme de pyramide.

Cette plante aime la chaleur (température hivernale minimale recommandée entre 5 et 15°C) et doit donc être mise à l'abri lors des périodes de gel (ce dernier peut être exceptionnel, si la plante est maintenue au sec) comme des pluies automnales abondantes.

Une plantation en pot réduit un tantinet sa vigueur. Dans ce cas, une véranda lui conviendra parfaitement en hiver, du moment que l'endroit est frais et sec, et un balcon ou un patio est idéal pour l'été.

Si vous manquez sensiblement de place, rabattez-vous plutôt sur la variété Pereskia aculeata 'godseffiana' (plus difficile à faire fleurir mais au feuillage plus décoratif).

Quand arroser Pereskia aculeata ?

Les arrosages doivent être réguliers en été, ainsi que durant toute la saison de croissance active (mars à septembre). Gourmand en eau, il devra être arrosé environ tous les deux jours pendant les jours d'été les plus chauds. Par contre, l'hivernage se fait au sec, à 5°C ou légèrement plus, avec un ou deux arrosages légers (sans eau stagnante) en cours d'hiver. Les feuilles tombent alors, mais se renouvellent, sur les rameaux pas trop âgés, à la reprise de végétation. Toutefois, il est possible de maintenir la plante en végétation tout l'hiver s'il peut lui être assurée une température d'au moins 15°C, car elle est relativement résistante à la sécheresse, mais les feuilles tombent pendant la sécheresse.

 

Semis et boutures de Pereskia aculeata

Il est très facile de multiplier à partir de boutures ou de graines mais, contrairement à la plupart des autres cactus, les boutures de Pereskia aculeata doivent être plantées immédiatement sans période de sécheresse.

Conseils pour réussir vos semis de Pereskia

La période de l’année à privilégier pour réaliser votre semis s’étend du printemps à la fin de l'été afin de laisser la possibilité aux plantules de se développer avant l’hiver. Toutefois un semis peut s'envisager les autres mois de l'année s'ils sont réalisés et maintenus en intérieur à bonne température. Le substrat conseillé pour le semis est constitué de 1/2 de sable, puis 1/4 de terreau tamisé (pour retirer les débris organiques) et 1/4 de terre de jardin. Vous pouvez également ajouter un peu de gravier ou de pouzzolane. Ensuite, vous disposez ce mélange dans une caissette ou des pots individuels profonds, en veillant à ce que les contenants aient des trous pour le drainage. Vous plantez alors vos graines de Pereskia de manière régulière, en les espaçant légèrement. Pensez à tasser légèrement le substrat avec votre main pour que les graines s'enfoncent légèrement (mais sans être recouvertes). Puis vous rajouter une petite couche très fine de sable au-dessus si vous le souhaitez et, enfin, vous humidifiez totalement le substrat par le dessous grâce à une soucoupe.

Placez vos semis dans une pièce aérée, sèche et très lumineuse (une serre, idéalement). Si vous n’avez pas de pièce suffisamment chaude, vous pouvez également placer les semis sous une lampe de culture.

Durant la phase de germination, veillez à ne jamais laisser sécher le substrat car pour germer, les graines auront besoin d’un substrat constamment humide.

La température doit être maintennue au-dessus de 20 °C, et idéalement autour de 25 °C pour une bonne levée. La vitesse de levée en dépend (sous deux semaines si les conditions sont respectées).

Une fois les graines germées, stoppez les arrosages et laissez totalement sécher la terre durant deux jours (avant d’arroser à nouveau). Après deux mois de croissance (ou plus, en fonction de la vitesse de levée), découvrez les semis si vous les avez recouverts et rempotez-les individuellement avant de prendre un rythme d'entretien de croisière.

Conseils pour réussir un bouturage de Pereskia

Pensez à faire vos boutures au milieu du printemps ou au début de l’été pour qu'elle soit viable. En effet, durant cette période, la luminosité et les températures permettront une meilleure cicatrisation et reprise.

Désinfectez avec la solution que vous préférez et aiguisez un couteau. Ensuite, sélectionnez une tige saine et robuste puis sectionner la plante tout en vérifiant que la bouture est saine. Les boutures seront plantées immédiatement, sans attendre la cicatrisation de la plaie de taille, dans un mélange terreux léger et maintenu humide. Enfoncez la bouture de quelques centimètres, selon sa taille, pour qu’elle soit stable. Maintenez le substrat humide avant de placer la plante dans un endroit chaud et lumineux. Enfin, arrosez normalement après plusieurs semaines en terre.

Le bouturage dans l'eau donne également de bons résultats. Dans ce cas, préférez un récipient opaque et ajouter un peu de charbon de bois dans l'eau.

 

Quelques espèces botaniques du genre Pereskia…

Pereskia grandifolia (Pereskia à grandes feuilles)

Pereskia grandifolia, également connu sous le nom de "Pereskia à grandes feuilles", est un cactus appartenant à la famille des cactacées, originaire du Nord-Est du Brésil. Il se caractérise par ses feuilles épaisses et charnues dotées de nervures proéminentes, une particularité rare parmi les cactus qui conservent de véritables feuilles. Son tronc et ses branches sont recouverts de longues épines noires, ce qui fait parfois de cet arbuste épineux une plante de choix pour être utilisée comme clôture.

On lui donne aussi le nom de « cactus aux roses » qui lui vient des nombreuses fleurs de couleur rose ou pourpre qui ressemblent à des fleurs d’églantier.

Pereskia portulacifolia

Pereskia portulacifolia est l'une des espèces les plus remarquables de Pereskia, rarement observée dans les jardins domestiques. Originaire d'Haïti et de la République dominicaine, elle fait partie des 17 espèces répertoriées de Pereskia, ce genre de cactus à feuilles qui nécessite un environnement tropical pour s'épanouir. Dans les conditions optimales, cette plante peut proliférer aisément, se développant parfois de manière incontrôlée.

Pereskia lychnidiflora ou Leuenbergeria lychnidiflora

Probablement originaire du Costa Rica, cette plante est identifiée sous le nom de Pereskia lychnidiflora (ou de Pereskia nicoyana). Elle est largement répandue dans le sud du Mexique (Guerrero, Oaxaca), au Guatemala, au Costa Rica, au Salvador, au Honduras, au Nicaragua et au Panama. Pouvant atteindre 10 à 15 m de haut, c'est un arbre épineux très proche de Pereskia aculeata, qui offre une belle floraison orange vif en été et une fructification de septembre à janvier.