Info COVID-19 : délais d'expédition habituels | Retours à 30 jours | Le n°1 en France
Heliconia orthotricha, griffe de homard, balisier, edge of night, graines, semences
  • Heliconia orthotricha, griffe de homard, balisier, edge of night, graines, semences
  • Heliconia orthotricha, griffe de homard, balisier, edge of night, graines, semences
  • Heliconia orthotricha, griffe de homard, balisier, edge of night, graines, semences

5 graines Heliconia orthotricha (griffe de homard)

9,90 €
(Prix unitaire 9,90 €)
5 1
La boutique de Babyplante.fr
,
5/ 5
TTC Livraison sous 1 à 2 semaines

Appelée « griffe de homard » et originaire d’Amérique du sud, Heliconia orthotricha est une invitation à l’exotisme.

Idéale comme plante d’aménagement paysager ou pour les fleurs coupées, car de dimensions modestes avec une longue période de floraison, la griffe de homard offre un spectacle luxuriant avec ses bractées rouge vif à base crème.

Espèce facile à cultiver, Heliconia orthotricha aime les températures élevées, une humidité certaine et la lumière.

Un sachet de 5 graines (cultivées sans produits chimiques et reproductibles)

Remise sur la quantité

Quantité Prix unitaire
2 9,60 €
3 9,25 €
5 8,90 €
Quantité

5 graines Heliconia orthotricha (griffe de homard)

Heliconia orthotricha, plus communément appelée « balisier », griffe de homard, ou encore edge of night (en anglais), est une luxuriante plante tropicale.

Heliconia orthotricha appartient à la famille des Heliconiaceae, qui compte entre 100 et 200 espèces et ne comporte qu’un seul genre : le genre Heliconia.

Le genre Heliconia compte près d'une centaine d'espèces vivaces persistantes et rhizomateuses originaires des forêts tropicales d'Amérique centrale et latine, comme de l'ouest du Pacifique.

Les Heliconia se caractérisent par leur aspect exotique, leur croissance rapide et leur grand développement (de 1 à 5 m). Leurs longues et larges feuilles, d’un vert vif à un vert soutenu, ont une forme de spatule et sont munies d'un long pétiole. Elles rappellent celles des bananiers, dont les Heliconia sont botaniquement proches.

Les Heliconia sont une importante source de nourriture pour certains oiseaux-mouches, qui puisent grâce à leur long bec le nectar nécessaire à leur survie. Certains, comme l’Ermite hirsute, utilisent également la plante pour leur nid.

Classification botanique

Son nom scientifique précis est : Heliconia orthotricha L. Andersson (1982)

Famille : Heliconiaceae

Genre : Heliconia

Nom commun : griffe de homard

Origine : Colombie, Équateur et Pérou, où elle croît dans les forêts humides à basses et moyennes altitudes.

 

Mieux connaître le genre Heliconia

Les Heliconia sont des espèces faciles à cultiver, pour peu qu’elles soient en zone humide et chaude. Elles ont une période de floraison longue, prennent une place relativement modeste et sont superbement ornementales.

Le nom de genre Heliconia a, selon les versions, deux origines :

  • une origine grecque, avec « Helikon », qui signifie « la montagne tortueuse », en référence au mont Hélicon, un massif montagneux grec, qui a lui-même pour racine « hélix », soit « spirale », censée faire référence à la forme des inflorescences des Heliconia ;
  • une origine latine, avec « Heliconius  », faisant référence à l’Hélicon, la montagne sacrée d’Apollon et des Muses dans la mythologie grecque. Quant à l’adjectif spécifique, c’est une combinaison des termes grecs « orthos », signifiant droit et « thrix », signifiant « cheveu, soie », en référence au duvet recouvrant parfois les pétioles et les bractées.

 

Description botanique de Heliconia orthotricha

Heliconia orthotricha est une herbacée pérenne, érigée, à feuilles persistantes, rhizomateuse, formant des touffes denses de 1,5 à 2,5 m de haut.

Origine

Originaire d’Amérique du Sud, et plus précisément du Mexique, de l’Equateur et deColombie, Heliconia orthotricha, de par son sublime aspect exotique, est cultivée dans toutes les zones tropicales et semi-tropicales du globe.

Histoire

Les Heliconia ont longtemps été rattachés à la famille des Musaceae (bananiers) pour la longueur de leurs feuilles. Cultivées dans toutes les régions tropicales du globe, des Caraïbes au Pacifique Sud, de nombreux cultivars et hybrides ont été créés pour satisfaire le commerces des fleurs coupées car elles se conservent entre quinze jours à trois semaines. Localement, le feuillage conséquent de la « griffe de homard » sert à emballer des vivres et/ou pour la cuisson.

Exposition et habitat

Heliconia orthotricha est facile à cultiver, du moment qu’elle a de la chaleur et de l’humidité. Dans son milieu naturel, elle vit dans les forêts humides à basses et moyennes altitudes.

Feuilles

Les feuilles, sur un pétiole glabre ou pubescent de 40 à 90 cm de long sont simples, entières et oblongues, nettement plus larges (de 15 à 25 cm) que longues (de 0,8 à 1,8 m). Elles affichent une couleur vert foncé dessus, gris-vert en dessous et sont munies d’une base foliaire engainante tubulaire formant une pseudo-tige.

Floraison & fructification

L’inflorescence, sur un pédoncule robuste, est un épi terminal érigé jaune à rouge, quelquefois pubescent, avec 5 à 10 bractées de 10 à 15 cm à la base décroissant graduellement en allant vers l’apex. Elles sont roses à rouges avec une marge vert foncé à noirâtre-pourpre et une base quelquefois jaune, glabre ou couverte d’un duvet court. Les bractées sous-tendent plusieurs fleurs tubulaires blanchâtres à la base et vertes à l’apex.
Les fleurs, à symétrie bilatérale, sont hermaphrodites et pollinisées par les colibris. La floraison est longue, parfois annuelle, si les conditions de culture ont été respectées (notamment l’hiver).
Les fruits sont des drupes globuleuses, bleues à maturité, contenant 1 à 3 graines.

Parasites et maladies

Concernant les nuisibles, un excès d’arrosage ou un mauvais drainage entraîne la pourriture des racines (Phytophtora) ou des tiges (Pythium). Des cochenilles et des araignées rouges peuvent parasiter Heliconia orthotricha en atmosphère trop sèche.

 

Semis et boutures de Heliconia orthotricha

La multiplication de Heliconia orthotricha peut se faire par semis, assez facilement par ailleurs.

On peut également le faire par division des rhizomes avec plusieurs bourgeons végétatifs sur chaque section.

Comment réussir ses semis de Heliconia orthotricha ?

Dans les pépinières, la multiplication se fait par semis. C’est aussi la méthode favorite de la plupart des personnes, le but étant d’utiliser les graines achetées ou bien produites par leurs propres plantes.

Une méthode éprouvée

Tout d'abord, scarifiez les semences. Ensuite, trempez-les dans l'eau durant 4 jours tout en changeant l'eau toutes les 12 heures. Plantez à 2 cm de profondeur dans un sol léger, humide et bien drainé. Un sol stérilisé conçu spécifiquement pour la germination de semences est idéal. Compactez-le, de sorte à ce que les semences soit entre 1 et 2 cm de la surface du sol.

Conservez la surface du substrat au dessus de 24°C pour favoriser la germination (ne vous fiez pas à la température de l'air).

Recouvrir le pot d'un film plastique transparent (film alimentaire) qui aidera à conserver l'humidité autour du pot.

Astuce

L'utilisation d'une lumière de 40 à 60 watts est une façon de conserver le sol chaud.

C'est important d'être patient, les Héliconias peuvent prendre plusieurs mois avant de germer.

Comment bouturer Heliconia orthotricha ?

La méthode la plus fréquemment pratiquée pour multiplier l’Heliconia, c’est celle du prélèvement de rejets. Détachez-les proprement avec un couteau, en prenant soin de préserver un maximum de racines, puis plantez chaque rejet dans un pot individuel rempli d'un bon terreau de bouturage. Maintenez au chaud et à lumière tamisée. Arrosez régulièrement mais sans excès, pour éviter aux racines de pourrir. Si vous trouvez que l’air ambiant est trop sec, couvrez d’un sachet de matière plastique transparent perforé. Les signes de reprise de végétation se manifestent en 3 semaines environ.

 

Les conseils du jardinier

Dans de bonnes conditions, Heliconia orthotricha peut fleurir tout au long de l’année.

Quel environnement choisir ?

Espèce facile à cultiver parmi les plus ornementales du genre, Heliconia orthotricha demande des températures et une humidité relative élevées. En plein air, elle est donc uniquement cultivable sous un climat tropical ou subtropical humide, en plein soleil ou sous un léger ombrage, sur des sols riches en matières organiques, acides ou neutre, drainés, maintenus constamment humides mais sans stagnations. Elle peut pousser à l'ombre mais sera moins florifère.

L'origine tropicale de Heliconia orthotricha explique son besoin de lumière, de chaleur et d'humidité. Sous nos climats, on la cultive donc en bac ou en pot comme plante d'intérieur, de serre chaude ou de véranda humides avec des températures diurnes idéales entre 24 et 26 °C.

Ne jamais hiverner Heliconia orthotricha dans une pièce descendant sous les 15°C.

En extérieur, évitez de l’exposer aux vents, qui risque de l’abîmer, notamment son feuillage.

Protégez-la des rayons directs du soleil, surtout en milieu de journée.

 

Quelques mesures de précaution pour conserver votre Heliconia orthotricha en bonne santé

Il est utile de repérer un ou plusieurs symptômes de mauvaises conditions de culture avant de traiter ou, pire, de jeter trop vite une plante en souffrance :

  • Le bord des feuilles jaunit, sèche, se déchire : la plante manque d'eau. Augmentez la fréquence des arrosages et des vaporisations ;
  • Des feuilles déchirées montrent que votre plante est installée en courant d'air ou est abîmée par des frôlements répétés ;
  • Une croissance trop lente est la preuve que votre plante a froid et/ou que son substrat ne lui convient pas (trop pauvre, pas assez drainé…).

 

Culture de Heliconia orthotricha

En serre, plantez-la dans un mélange de tourbe, de sable et d’écorces de pin broyées, avec une luminosité indirecte ou tamisée. Utilisez un contenant de belle taille percé de trous de drainage. Drainez le fond du pot avec une couche de billes d’argile. Le sol doit également être légèrement acide car s’il est trop alcalin, votre plante peut développer une carence en fer et ses feuilles devenir blanches ou jaunes.

Au jardin tropical, plantez-la à mi-ombre dans un sol humifère, frais et bien drainé.

Arrosage

En période de végétation active (mars à novembre), arrosez abondamment 1 à 2 fois par semaine sans jamais laisser sécher le mélange terreux. Vous pouvez même placer une couche de paillis autour de la base de la plante pour aider à retenir l’humidité dans le sol et/ou compléter en humidifiant le feuillage. Cette plante a besoin d'humidité pour bien prospérer et les pièces de la maison sont souvent trop sèches pour elle en hiver à cause du chauffage. Pensez alors à augmenter l'hygrométrie.

En hiver (repos de végétation), un arrosage par semaine voire par quinzaine suffit. Placez le pot dans un plateau de billes d'argile mouillées pour augmenter l’hygrométrie et arrosez juste pour empêcher la motte de se dessécher complètement.

Engrais

Pensez à enrichir d'engrais liquide organique tous les quinze jours. Lorsque l’hiver arrive, passez à une fois par mois, et ce pendant toute la saison.

Utilisez une eau non calcaire et tiède en hiver.

Si votre Heliconia ne reçoit pas assez d’eau, vous le verrez assez vite : les feuilles deviennent brunes.

Rempotage

Rempotez tous les ans ou tous les 2 ans en fin d’hiver.

 

Quelques espèces botaniques …

L’espèce Heliconia possède plusieurs variétés qui présentent quelques variations parfois minimes, dont Heliconia wagneriana.

Heliconia bihai (syn. H. humilis)

Heliconia bihai (syn. H. humilis), dont le nom commun est balisier, fleurit toute l’année de façon spectaculaire avec des inflorescences érigées de 1 m de long et 3 à 15 grandes bractées rouges à carènes jaunes et bords verts. La végétation est persistante et il peut mesurer entre 0,50 et 5 m ! Il est originaire d’Amérique Centrale et des Antilles et, bien sûr, n’aime pas les températures sous les 18 °C.

Heliconia psittacorum

Heliconia psittacorum, dont le nom commun est bec-de-perroquet, fleurit en inflorescences érigées, de 2 à 7 bractées fines et orangées avec des fleurs à sépales orangé marginés de vert. Il ne dépasse pas les 2 m, il est originaire d’Amérique du Sud comme des Antilles.

Heliconia rostrate

Heliconia rostrata, dont le nom commun est pince de crabe, fleurit en inflorescences pendantes de 40 à 60 cm de longueur pour 4 à 30 bractées rouges à terminaison jaune vert. Les fleurs sont de couleur crème. Il mesure entre 1 à 6 m ! Originaire d’Amérique du Sud, il est l’emblème de la Bolivie.